Foreigners R? Regional Office

24 07 2009

WE DID IT

Ce fut lo… non en fait ce fut très court et très facile. Décidément, je n’ai pas la chiasse, je ne me suis pas fait eve-teaser, je n’ai pas eu de problèmes au FRRO* et je ne me fais pas trop arnarquer par les rickshaws… Grmblm !

En revanche le FRRO est bien un lieu mythique. Prenons l’exemple de Ben Johnny Stephens, un échantillon de gay américain et anglais à la fois qui est par excellence la personne visée par les sbires de l’enfer (= 1 employé qui maintient l’ordre mais en fait non, 3 employés qui font chier, 5 employés qui filtrent les dossiers de permis de séjour et 4 employées qui ne font rien).

Ben a entendu dire que les démarches étaient longues, aussi prend-il bien ses précautions : il se lève à 5h, avale ses 2h de trajet en payant triple tarif et se fait larguer par le rickshaw « there, you can make photocopies ». Ben a déjà tous ses papiers en triple exemplaire, mais pour plus de sûreté il accepte et refait quelques jets chez un vendeur de chips (la photocopieuse étant habilement camouflée sous la caisse). Il se rend compte alors que le rickshaw l’a déposé chez son pote qui fait des photocopies à plusieurs kilomètres du FRRO, et marche pendant une demi-heure – ça lui nique tout son planning. Il arrive donc à 8h30 au lieu dit. Là, tout le monde est en tas et ça ne semble gêner personne, aussi Ben s’installe-t-il tout près de la porte en étant certain que son éducation supérieure d’occidental l’a doté d’une arme que les autres n’ont pas : l’art de faire la queue. Il sort son « Teach yourself Hindi » et s’entraîne à prononcer très fort et n’importe comment « je voudrais du ketchup ». Au bout d’une autre demi-heure, il remarque une feuille de papier crade posée sur une petite table… Surprise ! C’est là qu’il faut inscrire son nom. Etant arrivé 10ème, Ben s’inscrit donc en 45ème position. Après avoir dûment patienté sous un soleil de plomb jusqu’à 9h30, bien à sa place dans la queue, il découvre qu’on peut passer dans n’importe quel ordre à la seule condition de ne pas succomber sous les coups revanchards de ses voisins.

Il rentre, et naturellement se retrouve dans une autre queue juste derrière une bande de 10 chinois pubères qui crachent, rigolent fort et se moquent de lui. Les chinois se faisant refouler au 1er comptoir parce qu’ils n’ont pas pris leurs passeports, il atteint la 1ère épreuve très rapidement. Là, on le rejette une première fois. Dans la vraie vie Ben devrait revenir et se faire à nouveau jeter pendant 4 jours, jusqu’à ce qu’il fasse une crise de nerfs et s’attire la compassion du cerbère qui distribue les formulaires. Après ces 4 jours il aura dépassé le délai normal d’enregistrement et devra payer 30€ d’amende. Mais téléportons-nous au dernier jour :

-Le sbire de l’enfer : « NO STAMP NO FORM »

-Ben : « But pleeeeaaaaaaaaase I can’t stand it anymore, pleurs, pleurs, cri, supplication. »

-Le sbire de l’enfer : « OK. NEXT TIME DON’T FORGET. »

Tout heureux d’avoir enfin son formulaire, Ben le remplit avec force hésitations. Il ne se souvient plus du n° de son vol ni du nom de son père et doit donc appeler à l’aide ses potes anglais qui ont internet en ruinant son forfait de 60 roupies. Il attend. Rien ne se passe. On est censé appeler son numéro, mais après une bonne heure Ben décide de prendre les devants. Il s’avance à un comptoir dont l’employé ne fait rien – littéralement, il regarde dans le vide les bras ballants. Le type prend son formulaire sans aucune explication et commence à examiner le dossier.

-Le sbire de l’enfer : « This is no good. You must have 3 forms. »

-Ben : « BUT THEY ONLY GAVE ME ONE FOR FUCK’S SAKE »

-Le sbire de l’enfer : « Of course. You must make photocopies outside. »

Ben n’en croit pas ses oreilles et se sent du côté de l’absurdité brute face à tant de délicatesse. Penaud, il retourne dans une baraque à chips mais cette fois juste à 10m de l’entrée du FRRO, attirant au passage les regards moqueurs de la centaine de rickshaws qui guettent leurs proies à la sortie. De retour au comptoir, Ben se sent le devoir de refaire toute la queue. On l’emmerde à nouveau. Après avoir déversé toute la rage que son standing lui permet, il atteint à nouveau son employé préféré.

-Le sbire de l’enfer : « See ? No difficulty. »

Il met tout de même un bon quart d’heure à rentrer 3 lignes de données dans son ordinateur, puis envoie Ben faire signer son permis de séjour par l’Ultime Comptoir, un bureau de 50x20cm tenu par un monsieur très élégant qui fait la conversation à chaque étranger qui passe. Normal, il y en a si peu qui arrivent jusqu’au bout qu’il n’est pas surchargé.

Ben, triomphant, sort du FRRO en claquant ses pieds en l’air et en faisant du yoddle.

Je remercie infiniment ma bonne étoile – Pamela, si tu nous vois – pour m’avoir épargné tout ça. 4h et c’était plié, vive les yeux de jeune fille suppliante et les secrétaires conciliantes !

*Note du Ministre de l’Intérieur : le Foreigners Registration Regional Office est là où tout immigrant doit s’enregistrer dans un délai de 14 jours après son arrivée en Inde. Les documents à fournir changent selon le jour de la semaine, les employés présents, la puissance de votre sourire et celle du ventilateur.

Publicités

Actions

Information

3 responses

30 07 2009
Typhaine

salut!

j’ai regardé ton blog par le biais de clara et je regardai ton article sur le FRRO et voulai te demander un truc : je dois aller a lucknow (la ou je vais etudier) pour faire le FRRO mais je pensais voyager ailleurs avant pendant 3 semaines, tu penses que les indemnites de retard ça marche pour une semaine apres les fameux14 jours???
merci de me repondre,

Tyhaine

30 07 2009
pucklib

Yo ! Bé à Delhi en tout cas, à partir du 15ème jour tu paies 30€ d’amende qui te donnent droit à 1 mois supplémentaire pour t’enregistrer. Mais c’est le même tarif que tu t’enregistres 2 jours en retard ou 30 jours en retard ! Ca doit être la même chose à Lucknow…

30 07 2009
typhaine

génial..! merci pour la réponse! et pour t’embeter un peu plus tu sais si on peut telecharger ce fameux formulaire avant ou pas?

Lâche un comm dawg

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :