Right is Might

24 07 2009

L’Inde ça n’est pas la loi de la jungle, ni la loi du plus musculeux. Mais c’est la redéfinition permanente de vos droits en fonction de l’étendue de votre ki, la puissance de vos sourcils froncés ou le capital « intimidation » de celui qui vous sert de guide.

Du coup, c’est un peu le ring de boxe dans la rue ; ou mieux, c’est Dragon Ball Z.

« Rhaaaah enfoiréééééé » s’exclame Sangoku (qui contrairement à ce qu’indique son nom joue l’occidental) ; « tu vas morfler sa mère gros blanc » réplique Cell (les vendeurs indiens sont autant de cellules solidaires, avec des formes évolutives). Je lance un kamehameha = je parle en hindi… Il réplique avec un genkidama ! Invoquant toutes les énergies présentes, il demande à l’assemblée de cautionner son prix.

Comme dans tout combat de 3 épisodes et demi qui se respecte, il s’ensuit une légère allusion aux enjeux émotionnels (I’m a student, I have a budget! / Come on, this is special price for you my friend) puis une presque mort (Ok then I don’t buy it / Ok then you can leave)… et finalement tout le monde ressuscite, mais yen a toujours un qui est niqué.

Jusqu’ici je crois que c’est moi.

Publicités

Actions

Information

Lâche un comm dawg

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :