Om Mangalam

10 08 2009

Le vrai dieu des temples hindous c’est peut-être bien le touriste. Quand le fervent tout-le-monde-Ji* se frappe la tête contre le sol, s’incline devant les prêtres et leur tend une petite pièce pour espérer sauver le mariage forcé de sa fille (stérile violée défigurée chassée nourrie de force au paneer jetée dans une abîme de trois cents mètres et frappée tous les soirs avec un bloc de saindoux), il reçoit : 2 grammes de saint dessert à la semoule.

Quand l’Américain s’avance et balance son billet de 10 roupies = 15 cts, le prêtre touché par tant de grâce et tant de graisse fouille tout autour de lui. Il débusque LE collier de fleurs qui sentent trop bon, le passe fébrilement au cou de Pigeon-Ji, sort son super pinceau pour faire un « bindi » entre deux gouttes de sueur, et offre au gros grand gras grain de peau claire LA pâtisserie la plus énorme et la plus élaborée de son temple.

Un indien fan du mont Blanc qui nous guidait dans un autre temple nous a conseillé d’aller dire au prêtre : « sare [chépuquoi] ». Le prêtre nous a regardés un peu choqué et nous a filé des colliers d’œillets énormes. On a demandé à notre nouvel ami ce que sa phrase magique voulait dire : « It means you are a very important person and you ask for a special treatment. » « But we are not important persons! » « Oh yes you are: you are my special friends from France! »

*Monsieur de L’Ensemble du Monde (trad. : Krauxford in Bollywood).

Publicités

Actions

Information

Lâche un comm dawg

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :