Bourrinator

18 08 2009

D’après le peu d’histoire de l’art que j’ai commencé à faire, il semble y avoir un schéma invariable en Inde : les Gentils se font toujours niquer par les Bourrins.

Vers 2500 avant qu’un sale type joue aux dés la tunique de Jésus, c’est la civilisation de la vallée de l’Indus qui s’est développée. Ils s’appellent les Harappa, ils sont exactement comme les Romains, ils ont des villes en damier et des systèmes d’égouts. C’est la fête ! Mais voilà qu’en 1500 av. JC, les Aryens arrivent avec leurs gros sabots en passant par la Lorraine. Ils traitent les Harappa de « gros nez fanatiques du zizi »* et décident visiblement – on n’est pas sûrs – de les exterminer. Les Aryens quittent la ville, retournent aux champs et à la cueillette sauvage, font ripaille autour de « potlatchs » (genre d’auberge espagnole) et écrivent les textes védiques.

Rebelote avec le travail des Moghols (XV-XVIe) : ils planifient Delhi, construisent de beaux forts bien droits avec des perspectives, des avenues royales, des systèmes d’irrigation… Il y en a même un qui remanie tout le quartier de Chandni Chowk pour sa fille préférée – en y installant notamment un marché couvert où elle pouvait aller faire du shopping la nuit, pour être bien sûr que personne ne la voie. A part une bande de marchands graveleux.

Et aujourd’hui, c’est le massacre : tout est construit dans tous les sens dans Old Delhi, et ça semble être la règle même pour les plus petits villages de campagne. Pas de rue principale, pas de noms de rue souvent, pas de logique dans les numéros, pas de permis de construire, pas de ra-tio-na-li-sa-tion.

Près de chez moi ça a du se passer comme ça :

« 1. Oh tiens, une rivière ! Viens on s’entasse dessus, on aura de l’eau.

2. Oh crotte, la rivière en est pleine à présent. Il faut qu’on bouge, mais on va la garder comme décharge.

3. Haaanh vas-y on va faire des commerces : chacun construit sa cabane en tôle et on vend des photos d’identité photoshopées.

4. Boum crac, immigration sikh du Pendjab. Poussez-vous les gueux, on installe notre quartier chic. Et comme on a du flouze, on va faire des grandes maisons toutes pareilles qui se mettent en cercle autour d’un parc. On a le sens de la communauté, alors on n’a qu’à dire qu’on habite tous dans la même rue qui est en fait un quartier composé de quelques milliers de numéros.

5. Taïaut sur les richards ! On va installer plein de magasins occidentaux juste à côté. Sur, disons, 5km. »

*« Broad-nosed phallus worshippers », véridique.

Publicités

Actions

Information

Lâche un comm dawg

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :