Retour au collège

19 08 2009

Avant tout : je suis très triste de ne pas avoir trouvé de planche de Riad Sattouf à pirater pour cet article. Mes plates excuses en forme de nez d’ornithorynque, mais vous pouvez quand même acheter la BD sur Amazon.

Le voyage scolaire indien, c’est exactement la même chose.

T’as du style – mouais je sais

Mais tu t’épiles pas ? Ben non, ça passe. L’indien cool a des fringues de marque qui coûtent trois fois le salaire de ses domestiques. Il/Elle a des Ray-Ban (des vraies), une coupe sexy au lieu des traditionnels cheveux longs en queue de cheval ; il fait tomber le turban sikh et elle remonte sa jupe au-dessus du genou. Le sac sera astucieusement orné de peluches pour les plus niais, de typex pour les rebelles et de stickers pour les riches. Le tout est d’exhiber ses références et son réseau.

Action ou vérité

Truth or dare, Never ever ever, la bouteille… Tout y passe et c’est tout à fait normal. Même les étudiants en philo y jouent à peu près 60% du temps de la soirée. Les Chinois ont une expression pour ça : quand les gens boivent ils se concentrent exclusivement sur les « P&S topics », Politics and Sex. Comprendre : marxisme et blow job (une obsession que je ne m’explique pas).

Vivre pour survivre

Tout cela est prétexte à la grande Bataille du Fun. Au cours d’un séjour en hôtel, vous verrez défiler une dizaine de mini-groupes très soudés devant votre porte qui vous harcèleront de « Viens dans ma chambre on est plus cools lol on boit à mort les autres c d tapettes y fument un pet y sont contents lol les teubés », « mate-moi le whiskeeeey », « viens nous on parle de trucs d’adultes tu vois, le sexe, la drogue ». Même bien cloîtré dans sa chambre-fumoir-dépottoir-discothèque, le petit groupe ne se sent pas en sécurité. Il passe en revue tous ses camarades en les cassant avec une violence inouïe – ça le rassure. Voire, il entreprend des expéditions punitives : « LOOOOL HAUHUHUHURK* on va la révéilléééé la sale pute elle a pas voulu nous filer son ipod on va allé ds sa chambre et mettre le dawa »

PS : no offence. J’aime ces gens d’amour.

*Rire rauque de l’ado qui ne contrôle pas ses émotions.

Publicités

Actions

Information

Lâche un comm dawg

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :