Pluie = RTT

10 09 2009

A croire qu’elle est acide. Pour l’humanoïde semi-alcoolisé qui se lève un matin pluvieux, le spectacle, c’est celui d’une BD de science-fiction. Des hommes gris à la maigreur surnaturelle se traînent dans les rues – leurs engins ne devraient même pas pouvoir rouler dans un univers de physique newtonienne – mais ils sont les seuls à s’aventurer dehors. Dans la fac, toutes les salles de classe sont vides, ou presque : l’étudiant en échange et le boulet de la classe ne sont pas tout à fait au jus (bien que baignant dedans).

Sorties annulées, vêtements souillés à jamais* et pneumonie carabinée dans les jours qui suivent : tel est le lourd prix que paient les humains depuis que Zouborg le Chambellan du Cambouis a décidé d’infliger à Paie-ta-gueuse-Bételgeuse le Fléau n°7 (au saumon, son préféré). On attend toujours le héros rajpoute à moustache qui viendra sortir les Delhites de leur torpeur.

*Ce qui veut dire, à JAMAIS. Adieu chaussures de ma jeunesse.

Publicités

Actions

Information

Lâche un comm dawg

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :