Wak the F ?!

16 09 2009

Il était une fois le Wakf, une recette de bœuf aux oignons un organisme de charité musulman. Un jour, un prince moghol bien pété de thunes s’inquiéta (un peu) du sort de ses paysans, et décida de leur faire don de moult acres de terre. Dans sa sagesse, car il en avait, il créa spécialement un organe, car il en avait, chargé de distribuer ces terres aux plus pauvres.

Huit cent ans s’écoulèrent, et le Waquete – un animal aquatique nocturne – marchait – enfin il nageait puisqu’il est nocturne – euh, aquatique. Mais le Wakf vieillissait. Et à l’époque du métro climatisé, le Wakf se mit soudain à perdre la tête.

On découvrit alors que les patrons siégeant dans les quelques milliers de conseils régionaux du Wakf, possédant plus de 300 000 propriétés à travers le pays sur quelques 400 000 acres de terrains dont une bonne part dans des centres-villes huppés, étaient devenus dyslexiques. Les malheureux, au lieu d’accepter le don des riches pour le donner aux pauvres, ils prennent de force aux pauvres pour le donner aux riches ! Voilà une bien caustique méprise.

C’est ainsi que des milliers d’autres merveilleux contes/comptes furent possibles… L’histoire de Mounir, par exemple : Mounir, à force d’amour et de dévotion pour son ami Georges le chef du Wakf de Bangalore, a pu construire un hôtel 5 étoiles sur un terrain d’une valeur de 5 milliards de roupies en payant un loyer de 12 000 roupies par mois (la moitié du mien).

Le meilleur dans l’histoire sans doute, les enfants, c’est une belle leçon de fraternité. Car le Wakf a présent ne risque rien : aucun juge, aucun représentant du gouvernement n’oserait jamais attaquer publiquement un organisme « protecteur de la communauté musulmane ». On peut remercier Georges, Mounir et leurs amis pour entretenir soigneusement le sentiment de menace chez les musulmans, en les persuadant qu’il est dans leur intérêt de se remettre corps et âme aux décisions du Wakf.

Père castor, s’il te plaît, nettoie le monde des affaires indien avec de l’acide nitrique et qu’on n’en parle plus.

Sources : j’ai mes sources.

Publicités

Actions

Information

Lâche un comm dawg

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :