Voyageurisme

22 09 2009

L’avantage du train indien, c’est que les portes restent ouvertes. D’où une BD-3D de dix heures à chaque trajet :

L'amitié masculine

L'amitié masculine

Un paon sauvage gambadant dans les champs

Un paon sauvage gambadant dans les champs

Une explosion nucléaire (Midday sun on camera: death kick)

Une explosion nucléaire (Midday sun on camera: death kick)

Une brique explosant à mes pieds jetée par des enfants des bidonvilles

Une brique explosant à mes pieds jetée par des enfants des bidonvilles

Un vieux mendiant qui attend son train

Un vieux mendiant qui attend son train

Une scène de ménage des bidonvilles : quinze femmes en colère autour d'un petit homme coupable

Une scène de ménage des bidonvilles : quinze femmes en colère autour d'un petit homme coupable

Publicités

Actions

Information

One response

7 10 2009
Bolino Croustibat'

Superbe. Pense à le soumettre à Lalu Prasad comme travail graphique pour le-site -qui rend-fou. Demande à André Hadjez les prix du marché dans ce domaine.

Je travaille à un roman uniquement écrit à l’aide des « concessions » de la section « fare enquiry » (http://www.indianrail.gov.in/fare_enq.html) de ce même site, et qui devrait faire de l’ombre à La Disparition de Pérec.

Lâche un comm dawg

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :