La politique des petites gens

22 10 2009

A St Stephen’s comme à Sciences Po, on a lu des gens qui ont lu Michel Foucault. Du coup on sait que pour manipuler ses camarades on peut aussi faire de la politique avec un t-shirt imprimé.

La recette est simple ! 700 élèves réclamant des t-shirts spécial « fête du lycée », 200 t-shirts. Une étudiante étrangère possédant -300 de potentiel Aware (« ah ouais il fallait commander ? Zut… Comment je fais pour avoir un t-shirt ? |-//// ») mais +300 de potentiel Beware (genre je suis à Sciences Po, je suis blanche, je connais des gens). Un groupe de représentants syndicaux hyper impliqués, voulant démontrer avec exubérance à quel point ils sont au service des étudiants et trop heureux de pouvoir verser dans le trafic illégal comme papa.

La réaction entre syndicaleux et étrangère se fait de suite, en produisant un beau précipité de dragouille empressée tant qu’à faire (à coup de trafic illégal de pass de soirée cette fois).

La seule différence avec Sciences Po, c’est que le t-shirt met finalement 3 semaines, 24 appels téléphoniques et 6 rendez-vous manqués pour atterrir dans les mains du client.

Publicités

Actions

Information

Lâche un comm dawg

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :