Puja

25 10 2009

Ce n’est pas le nom de la nouvelle Barbie communautaire*, mais le mot qui veut dire « offrande » en général. Pour le blanc en visite de l’Inde, ça sonne un peu comme « des fleurs et des pâtisseries gratuites ».

Autel

Le puja de Diwali, par exemple, consiste à bénir quelques richesses symboliques (deux roupies, des bonbons, une noix de coco) pour la déesse Lakshmi – dans le but que l’année d’après, on soit encore assez riche pour en offrir autant. On trempe son annulaire successivement dans l’eau, puis la poudre colorée, puis le riz, pour les spritzer** sur l’autel. Attention à ne pas tremper son annuaire. Du même doigt, on trace un bindi sur le front des présents – juste de la couleur pour les filles, quelques grains de riz en plus pour les garçons.

Comme chez père castor, après cette partie solennelle, la famille et le chien s’assoient confortablement pour écouter une petite histoire racontée par Maman. A chaque fête importante son conte moraliste. L’histoire de Lakshmi est un poil compliquée, mais en gros ya une fille de rois qui énerve son reup en prétendant qu’elle n’est pas riche grâce au boulot de papa, mais grâce à son Destin (c’est ton destin !) Par colère il la marie à un vieux débile paralytique tout pauvre et la chasse du palais (hah !). Mais évidemment des années plus tard elle trouve le collier de sa reum dans les poubelles, et elle l’échange au roi contre un vœu : « que toutes les lumières de la ville soient éteintes le jour de Diwali, sauf ma maison. » Du coup quand Lakshmi arrive faire sa tournée pour distribuer la fortune sur terre, elle ne voit que la maison de la fille… C’était son destin, la meuf devient richissime.

D’autres personnes insistent pour bénir les instruments de leur travail pour Diwali. C’est-à-dire qu’ils étalent dans la rue et couvrent d’offrandes leurs marteaux, cartes SIM, chevaux, belles-mères.

Matériel

Le puja est vraiment l’outil de base de la cérémonie. Le fils de mon médecin de famille vient d’ouvrir un cabinet de dentiste, alors ils ont invité 50 personnes, 10 cuisiniers, 2 vendeurs de ballon et quelques prêtres pour le bénir. On décore tout avec des fleurs, on bénit des noix de coco/couronnes de fleurs/billets de 100/boîtes de bonbons et on pose le tout sur le bureau de consultation. Les sucreries sont offertes généreusement aux clients… Logique pour un dentiste.

*Le Delhi Times m’informe que « Black is Beautiful » uniquement depuis que Barbie a lancé trois nouveaux modèles aux proportions approuvées de race noire : Grace, Kara et Trichelle avec leurs sœurs Courtney, Janessa et Kianna. On peut même retracer leur catégorie sociale, leur dessin animé préféré et leurs origines pseudo-ethniques à partir de leur nom, super !

**Amis non lorrains, oui, nous avons bel et bien un mot pour « envoyer à la manière d’un spray ».

Publicités

Actions

Information

Lâche un comm dawg

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :