Paie ton CV

4 11 2009

Il est une habitude qui peut surprendre chez les Indiens : à la première rencontre, déballer tout son pedigree avec emphase.

Il est important que vous compreniez à qui vous avez affaire, aussi on vous fera le compte-rendu détaillé de tout, tout, tout, vous saurez tout sur le Kiki*. Vous saurez très vite où l’interlocuteur a fait ses études (brillantes), où il achète son pain (boulangerie française), où il ouvre ses succursales l’année prochaine (Hong Kong**, London, New York).

Le plus souvent, une rapide lecture du répertoire suffira : je connais le premier ministre, j’ai eu sa fille comme prof, j’ai appris la flûte à bec à Amir Khan***, je suis dans les petits papiers de l’ambassadeur, Pandit Hariprasad Chaurasia*** m’appelle par mon surnom, la sœur de cet acteur connu m’a noué un rakhi***… Aujourd’hui encore, mon prof de bansuri se faisait la réflexion à voix haute : « quelle chance tu as d’être tombée sur moi, j’ai tellement de contacts ! »

Pour les préserver je me retiens de répliquer que, moi, je connais quelqu’un qui s’appelle Ken Bernard.

 

 

*Ben oui, puisqu’on parle de Pedigree…

**Une plaque tournante incontournable, parce que vous savez ce qu’il y a là-bas ? Un aquarium. Avec des méduses.

***Vous gagnez +1 en compétence Jargon Indien. Sinon, kiwipedia !

Publicités

Actions

Information

Lâche un comm dawg

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :