Géométrie vs Probabilités

26 08 2012

Un truc qui m’avait frappée en Inde, grâce à l’enseignement lumineux (et quelque peu illuminé) de mon prof de philo, c’est ceci :

Histoire ancienne

Hindous : « Hey ! Les PROBABILITES ! »

Grecs : « Que nul n’entre ici s’il n’est pas géomètre. »

Moyen-Âge & Renaissance

Moghols : « Hey ! Toutes ces sciences qui découlent des probabilités ! »

Européens : « Hey ! Toutes ces sciences qui découlent de l’arithmétique ! »

Modernité

Indiens : « Ah oui il y a la géométrie aussi. Certes. »

Européens : « Hey ! Les PROBABILITES ! »

Les philosophes indiens ont passé des siècles et des siècles à décortiquer l’inférence, au moment où les Grecs misaient tout sur la déduction.

Pas étonnant que Descartes se soit posé quelques questions sur le fondement logique des théories déductives, où toutes les conclusions découlent de postulats précédant, eux-mêmes issus des postulats précédents. Le doute radical, ça consistait à régresser comme ça jusqu’au postulat ultime qu’on ne peut pas remettre en question, l’axiome, la première pierre de l’édifice : « Je pense donc je suis ». (Bon ça c’est l’axiome qui fonderait la pensée, mais plus modestement Aristote avait déniché 3 axiomes qui fonderaient les maths)

Dans un système déductif, s’il y a A et B, forcément ça donne C. Il n’y a pas d’interstice, pas de marge de déviation du résultat. Du coup le « doute », ici, c’est une opération mécanique : on recherche d’où viennent 2 et 3, et on remonte la cascade.

Or… Pour l’inférence, c’est différent : s’il y a A et B, il se peut qu’il y ait C. S’il y a de la fumée et que ça pue, mon voisin est probablementen train de cuire du surströmming (http://fr.wikipedia.org/wiki/Surstr%C3%B6mming). Deviner C à partir de A et B, c’est faire un « saut », a leap in the dark : c’est inférer. Le doute est là à chaque étape, c’est le principe même du système.

Vous me direz, inférence ne veut pas dire probabilités. Mais le lien est intuitif : quand j’infère, je suis amené à calculer quelle inférence a le plus de chances d’être vérifiée empiriquement. Je vais donc calculer les probabilités que mon voisin soit en train de s’intoxiquer avec un surströmming – est-il suédois ? dépressif ? candidat à une émission de téléréalité ? Donc le doute dans les probabilités, c’est de la haute voltige : il consiste à estimer la largeur du fossé d’incertitude qu’on doit franchir en inférant. Si on le fait à rebours, chaque résultat (C) a pu provenir d’une multitude de postulats (A et B) : s’il n’y a que des inférences dans la chaîne et aucune déduction, c’est une régression à l’infini.

Vous me direz : beuuuh ya toujours une certitude à un moment ! Genre la fumée, désolé, mais elle est pas inférée, elle est observée. Eh ben non, certains philosophes indiens ont pensé que la présence de fumée était une conclusion inférée à partir des perceptions qui nous sont fournies (« aïe les yeux ça pique », « pouah ça puir », « du blanc dans le champ de vision »…) Pensez seulement qu’il se pourrait que la fumée soit un hologramme, et vous voyez que vous auriez pu vous tromper.

D’où toute un série de différences dans les conceptions du monde indienne et européenne, et les questionnements qui ont hanté leurs philosophes respectifs. Notamment l’idée en Inde que rien ne garantit que le monde tangible soit réel, et donc qu’on peut/doit s’en débarrasser ou y renoncer ; alors qu’en Europe l’empirique est le gage même d’un réalité hors de doute, voire son synonyme, et qu’il est donc désirable. Ou bien encore le fait qu’en Inde même si tu branches l’arrivée d’eau et la pompe et que tu vérifies 20 fois tu n’es jamais certain que ça va marcher.

Publicités

Actions

Information

One response

27 08 2012
QM

Oui de la philo pour la rentrée 2012! Bonne reprise! 🙂

Lâche un comm dawg

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :