Shock me like an electric feel

3 07 2013

Pendant longtemps je me suis demandée par quelle miracle les entrelacs de câbles électriques tenaient. Sur chaque terrasse, dans chaque ruelle, il y a des kilomètres de fils qui se mettent en pelote un peu partout. Ils s’emmêlent allègrement, ils sont pris dans les arbres, se touchent, pendouillent, sont détournés… Pourtant les ouvriers n’hésitent pas à mettre les mains dans ce bordel, et tout le monde considère qu’il faut laisser les câbles de 200 V vivre leur vie comme bon leur semble.

Cables (c) MD

La fée électricité a une grosse gueule de bois

La vérité, c’est qu’ils ne tiennent pas.

Aujourd’hui, au milieu de nulle part, alors qu’on prenait le thé à la maison, un arc électrique énhoOorme a surgi du téléphérique juste en face. Ca a pété comme un feu d’artifice pendant quelques secondes, puis silence. Réaction : tout le monde s’est approché – parce que ce serait dommage de ne pas profiter du spectacle… Et c’est tout. Pas de réparation, pas d’information, pas de mesures de précaution ; on verra bien quand ça pètera de nouveau.

Bien pire mais pas vécu en live : hier au marché, les mêmes amis ont vu des poteaux électriques entiers tomber (!) dans des mares d’eau de pluie (!!) et entraîner avec eux tout le réseau du quaryier (!!!). Seule victime sur la place bondée : un étal de fruits. Incompréhensible.

Publicités

Actions

Information

Lâche un comm dawg

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :