Baldev

18 10 2013

Baldev a l’air tibétain, mais il est garhwali. Il a la carrure d’un street fighter et le caractère d’un bisounours ; cheveux mi-longs, mollets comme ma cuisse et cicatrice au couteau sur les lèvres. Il est venu à Dehradun pour chercher du travail, et sert maintenant d’homme à tout faire pour une association culturelle qui le nourrit, le loge et ne le blanchit visiblement pas très souvent. « C’est un chouette boulot, j’avais pas de diplôme, j’ai dit pourquoi pas. »

Il a 27 ans, en fait à peine 22 et essaie désespérément de maintenir une crédibilité. Difficile vu qu’il est censé s’occuper de tout un bâtiment, librairie, bureaux, cantine et hôtellerie compris. Baldev oublie sa brosse à dents et son slip dans la chambre des invités, se lève péniblement à 10h, se pointe en short et t-shirt dans les réunions officielles. Son signature dish, le seul qu’il ait été forcé de me faire quand le cuisinier était absent, est constitué de patates à demi-crues saupoudrées de piment.

Baldev a toujours l’air super content, même si en réalité il est un peu nostalgique. Il aime vivre à l’assoc’ parce que c’est un quartier garhwali, et qu’il se sent dans la bonne communauté. Il se fait peu d’amis en-dehors de ses collègues : « tous les 2-3 mois je retrouve quelques mecs de mon village, on joue aux cartes et on boit du whisky. On passe le temps, on discute de nos familles, ça fait du bien. C’est bien de voir les gens de la maison de temps en temps, tu crois pas ? »

Malgré son physique dissuasif, Baldev est shit scared de rester tout seul dans les locaux la nuit. Quand il n’y a pas d’invités et que tout le bâtiment est silencieux, il a l’impression que les chiens errants poussent des hurlements de loups. « Une fois un voleur est rentré. Puuutain j’ai eu la peur de ma vie ! Je lui ai couru après, je l’ai attrapé par le col, mais il s’est enfui. Plus jamais je veux que ça arrive… » Pour s’occuper, il regarde le football à la télé. C’est un fan de la première heure, il connaît même Sochaux et est bien d’accord pour dire que Materazzi est rien qu’un CONNARD.

Publicités

Actions

Information

Lâche un comm dawg

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :