Lépreux !

24 10 2013

Quand les femmes garhwali travaillent aux champs, elles ont toutes un réflexe bizarre : régulièrement elles ôtent leurs tongs en plastique pour se gratter frénétiquement les pieds. What the fuck, pense l’occidentale alarmée, y aurait-il des morbaques au pays de Heidi ?

Non. Il y a juste de l’eau, mais beaucoup, beaucoup d’eau, tout le temps. Du coup infection, irritation, PRURIT comme on dit (en postillonnant beaucoup). Au début la peau démange, et puis des petits boutons se pointent, et puis ça s’enflamme et tout d’un coup c’est une skin infection. Les femmes se lèvent à l’aube pour aller collecter du bois et de l’eau, puis passent toute la journée dans des champs qui se transforment en énorme Spa à l’Argile Naturelle en période de mousson. Le soir, elle arrachent les mauvaises herbes ou récoltent des céréales dans d’autres champs qui sont plus près de la maison. De 6h du matin à 21h, elles pataugent donc dans une atmosphère qui alterne entre canicule moite, crachin et typhon, ce qui équivaut à prendre un bain de bactéries tiède permanent…

D’où l’invention des bottes, peut-être.

Publicités

Actions

Information

Lâche un comm dawg

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :