L’effet métro

27 03 2014

IT HAS STARTED !

La ville se reconfigure tel un Cube maléfique d’après les lignes géométriques du métro. Delhi possède maintenant des lignes de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel moins une, et on peut se rendre à une station depuis n’importe quel point en moins de 20 minutes d’auto-rickshaw (équivalent espace-temps parisien = 10 minutes à pied).

Il y a même des services spéciaux de navettes collectives qui desservent les stations ! Ils s’appellent e-rickshaws, parce qu’ils sont électriques et tout aussi irréels et inconcevables que l’Internet aux yeux de la loi. Hop-in, hop-off, vous voilà à la prochaine bouche de tromé en moins de temps qu’il n’en faut pour… ben pour s’y rendre, grosso modo, à dos d’âne.

Mais le signe irréfutable que le métro a envahi le cœur de Delhi, c’est que ses stations commencent à remplacer les autres repères géographiques. Quand on veut trouver quoi que ce soit à Delhi, on a besoin d’un landmark : le temple le plus proche, le marché principal, un magasin connu… Aujourd’hui pour la première fois, quand j’ai demandé à aller à Khan Market*, le conducteur ne m’a pas déposée au marché mais au métro éponyme 500 mètres plus loin. Un peu comme quand vous parlez de la place Léon Blum aux gens et qu’ils disent « hein ? Tu veux dire la station Voltaire ? »

 

 

*Oui. J’avoue. Appelez le 3615 Expat-Exorcisme, j’ai besoin d’une cure.

Publicités

Actions

Information

Lâche un comm dawg

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :