Sagesse populaire

8 08 2014

Proverbes garhwalis* :

« Qui veut absolument voir un tigre, une mariée ou un voleur, devrait satisfaire sa curiosité en regardant leurs miniatures : un chat, le frère de la mariée ou un barbier. »

« Personne ne peut tromper un marchand, sauf un villageois. »

« Owls generally remain silent, but whenever they open their mouths they make a very melancholy and horrid sound. (Explanation: a gruff and surly person.) »

« One should not take off her skirt for fear of lice. (Explanation: caution against unnecessary alarm.) »

« Did you alone suck the breast of your mother? And did I suck the knee of my mother instead of her breast? (Explanation: used to intimidate. Are you a man and am I not?) »

« When my father is at home my mother is a quadruped and when he is away still she is the same. (Explanation: an unchaste woman.) »

« Quarrelling at dinner and smoke at bed-time. (Explanation: sources of discomfort.) »

« If you leave my house you may be blessed with so many sons (I do not care). »

« If a snake has crept into one’s bosom it has taken a wrong road. »

« The dream was false, but the pool of urine is a reality. »

« I have seen the conduct of my daughter-in-law from the manner she performed the offices of nature. »

« The head of a woman and that of a drum give good sound when well tied and beaten. »

« A widow dying for want of acid. (Explanation: Acid is the most insignificant part of one’s food, and can easily be dispensed with. To die for want of acid is to die for want of something that is not necessary, but one addicted to it cannot remain happy or contented without it.)** »

« Anyone who speaks against charasa [cannabis], may no one be left to him in his family. »***

« A lazy man’s moustaches are untidy. »

« This cluster of hairs, having no other place, found place within my nostril. » (Pour un invité qui se tape l’incruste).

 

*C’est-à-dire de la région du Garhwal, dans son dialecte qui ressemble à l’accent suisse. Tirés d’un livre improbable d’une bibliothèque de Dehradun : Pt. Ganga Datt Upreti, Proverbs and folklore of Kumaon and Garhwal, Indira Gandhi National Center for the Arts, 1894, réédité 2003.

**Explication de l’explication : tous les agrumes et assaisonnements acides en hindi s’appellent kaṭhāī = littéralement « acide » mais au sens de « la famille des trucs acides ».

***Oui alors là par contre on parle bien d’être défoncé.

Publicités

Actions

Information

Lâche un comm dawg

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :